Zambie et Malawi, oh oui ! (Paris - 14/07/2012)

par Guéno  -  14 Juillet 2012, 21:30  -  #Carnet de route

    Il pleut sur Paris. Trois jours que cela dure, presque sans relâche. Seul le défilé du 14 juillet, démonstration d'un autre âge de notre coûteuse puissance militaire, semble miraculeusement épargné en fin de matinée. Mais peu importe les pleurs célestes, demain nous profiterons enfin de l'azur absolu d'une saison sèche, à des milliers de kilomètres de là. Retour à nos amours du moment, l'Afrique, ses lumières, ses rêves et ses contradictions. Un petit mois de liberté, avec comme seuls soucis l'instant présent, la magie des couleurs, l'écoute et le partage. Après nos expériences au Burkina Faso et en Centrafrique, changement de cap : hémisphère sud et vestiges anglophones.

 

Z799

Derniers préparatifs dans le salon : tout le nécessaire pour affronter

moustiques, bactéries, et autres scorpions...

Mais surtout pour partir au coeur du rift, pour un retour au bercail des origines de l'Homme !

 

    En effet, nous débuterons par quelques jours en Zambie. Sur un territoire grand comme presque une fois et demie la France, très faiblement peuplé malgré la grande diversité culturelle de la population, s'étendent ici d'immenses espaces inviolés où batifole une faune galopante et rugissante. Certes, notre parcours sur place ne sera pas très original et ne s'éloignera que peu des standards touristiques locaux (contraintes de temps et de budget, dans un pays pauvre mais aux infrastructures étonnamment hors de prix), mais ce sera une introduction à cette Afrique australe que nous ne connaissons pas.

 

Z800

Le sésame zambien !

 

    La seconde partie de notre séjour nous conduira au Malawi, à la pointe méridionale du grand rift. C'est en fait le but réel de notre été (hiver austral, devrais-je dire). Le Malawi... ou comment le visionnage d'un DVD peut se transformer en idée de voyage ! Car c'est en regardant en les différents épisodes d'« Africa Trek » (la longue marche réalisée du Cap à Jérusalem par Sonia et Alexandre Poussin), que nous est venue en janvier l'envie de mettre les pieds (et les antennes des fourmis que nous sommes !) dans cette partie peu connue du monde. Du reportage, nous avons retenu les sourires généreux des populations, des chants et des danses, des paysages magnifiques d'escarpements et de plateaux, et surtout, les eaux scintillantes du grand lac, cœur battant de ce petit pays.

 

    Des merveilles qui ne doivent pas pour autant faire oublier un quotidien terrible. Car le Malawi est aussi l'un des pays les plus pauvres du monde, avec la plupart des indicateurs dans le rouge (espérance de vie, PIB / habitant, mortalité infantile, …), une terre défigurée par le VIH (environ 10% de la population en est atteint), un climat alourdi par la corruption et le clientélisme. Quel paradoxe ! Autant de dénuement pour une région qui semble tant avoir à offrir ! A force d'avoir trop été secoué, le berceau de l'Humanité s'est renversé, laissant l'enfant prodigue qu'est le continent ébène se démener maladroitement au milieu d'un indescriptible chaos...

 

Z798

Le RER B, première et dernière impression du voyageur à Paris. Symbole de modernité ??? 

 

    22h30, décollage de Roissy. Le jour humide s'éteint, veillé par une douce lumière rosée. Survol de la capitale. D'en haut, la Tour Eiffel semble un cœur d'acier d'où s'élancent rues et boulevards, en de vibrantes et lumineuses artères alimentant la nuit. Il pleut toujours sur Paris. Vive l'Afrique !!

 

Paris, le 14/07/2012

Guéno

 

PS : merci à Jérémie pour son aide et ses conseils de dernière minute, précieux dans la préparation de notre séjour malawite (http://voyage.jeremiebt.com/).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Cécile 15/07/2012 22:54


Bon vol, bonne route et soyez prudent! Guénolé tu écris toujours aussi bien: c'est de famille? ;-)


 

Guénolé 27/10/2012 19:04



C'est possible... Merci du compliment en tout cas !! :-)