Chocs thermiques (04/02/11 - Ushuaia)

par Asuka et Guénolé  -  4 Février 2011, 14:32  -  #Carnet de route

    Bien entendu, les dernières heures des préparatifs furent une course contre-la-montre éreintante dont rien ne laissait présager que nous puissions sortir vainqueurs... Toujours est-il qu'à 19 heures, nous étions pourtant installés dans notre avion pour Francfort, prêts à décoller !

 

Et c'est parti !

 

    Après 13 heures de vol depuis l'Allemagne, nous atterrissons enfin à Buenos Aires. Le principal stress de notre arrivée s'articule autour du devenir du saucisson embarqué depuis Paris... En effet, les Argentins imposent des normes sanitaires très strictes concernant tout produit d'origine animale ou végétale importé. Heureusement, l'objet du délit reste invisible à l'examen des rayons X de la douane, et c'est la tête haute que nous pouvons quitter le terminal d'Ezeiza.

 

    Le transfert en bus jusqu'à l'aéroport Jorge Newbery me donne un premier aperçu de la cité porteña. Asuka, elle, connaît déjà la ville par coeur. Des immeubles d'une dizaine d'étages aux murs lépreux alternent avec de magnifiques façades de style néo-classique. Le tout est empreint de la nostalgie d'un âge d'or révolu, que seuls quelques gratte-ciels modernes, disséminés dans le centre-ville, semblent vouloir combattre. Bienvenus, des îlots de verdure parsemés de fleurs viennent régulièrement adoucir l'impression étouffante que dégagent les artères saturées d'énormes camions.

 

BuenosA.JPGAsuka en mode récupération sous le soleil argentin

 

L'attente

 

    Rattrapés par la fatigue en attendant le moment de l'enregistrement de notre prochain vol, nous nous offrons un bain de soleil le long des berges de l'embouchure du Río de la Plata. Des pêcheurs taquinent le poisson, tandis que des effluves marines et une soudaine envie de glaces nous font enfin prendre conscience de notre situation : libres, et pour longtemps... Vêtus pour affronter les vents d'Ushuaia, la chaleur écrasante de l'été austral (30°C) nous envahit.

 

DSCF0017.JPG

 Le Río de la Plata

 

Toujours en vol...

 

    Le trajet entre Buenos Aires et Ushuaia nous délivre comme mille promesses un aperçu des merveilles qui nous attendent (survol des lacs Viedma et Argentino, du détroit de Magellan, …). Enfin, trente heures après notre départ (dont dix-huit de vol), nous touchons au but et atterrissons à l'aéroport Newbery - Islas Malvinas (ce patronyme venant rappeler la cicatrice toujours vive laissée en 1982 par la perte de ces îles pour l'Argentine au profit du Royaume-Uni, dans une guerre ayant causé plus de 1000 morts de part et d'autre).

 

DSCF0022.JPGAu moment de l'atterrissage à Ushuaia

 

Enfin !

 

    L'arrivée à Ushuaia est magique. Nous atterrissons au milieu des lumières diffuses de la baie. A nouveau, notre saucisson passe incognito sous l'œil de douaniers déguisés en biologistes hygiénistes. Le temps est clément (9°C), et l'accueil chaleureux de nos hôtes (Las Retamas) complète agréablement ce premier jour. Ça y est, nous y sommes !

 

Ushuaia, le 04/02/2011

Asuka et Guéno

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Auré (L.) 12/02/2011 22:02



Hello les Zamours ! Ravie de voir que votre périple débute sous les meilleurs auspices. Prenez-en plein les yeux et plein le coeur ! Je vous embrasse fort !



Goldschmidt, Sylvie 11/02/2011 19:37



Très vivant, votre commentaire, Guénolé. On ne reconnaitrait pas Asuka sous le soleil, le masque noir sur la tête, si vous ne le précisiez pas. Un bien long voyage, mais maintenant la découverte.


Et ton commentaire d'avant le départ, chère Asuka, est digne d'un écrivain. Bonne chance à tous les deux.


Affectueusement, Sylvie



Kanta 08/02/2011 10:47



Belles photos !!  Kanta