Le panache du Fitz Roy (19/02/2011 - El Chaltén)

par Asuka et Guénolé  -  19 Février 2011, 21:58  -  #Carnet de route

Un anniversaire à l'ombre des géants (16/02)

 

    Le 16 Février, nous parvenons à El Chaltén, dans la partie septentrionale du PN Los Glaciares. La création de ce village, au confluent des Ríos Fitz Roy et de las Vueltas, ne date officiellement que du 12 octobre 1985. Elle s'explique pour les Argentins par la volonté farouche de peupler une région frontalière du Chili. En effet, il existait alors un litige (le dernier en date) concernant la Laguna del Desierto toute proche (le Tribunal latino-américain d'arbitrage résolut finalement le problème en 1994, donnant gain de cause aux Argentins). Habité seulement par une centaine d'âmes en hiver, El Chaltén connaît actuellement un énorme développement touristique l'été. Et effectivement, hospedajes et trekkeurs sont ici légion, ce qui n'empêche pas l'atmosphère locale d'être beaucoup plus paisible que celle d'El Calafate.

 

    Le 16 Février toujours : me voilà vieilli d'un an !! Mais je ne le supporte pas trop mal, d'autant qu'on en profite pour aller dans un restaurant qui propose « pizza libre » (où l'on mange jusqu'à n'en plus pouvoir)... C'est un anniversaire un peu particulier, quelque peu coupé du monde, du moins de mon monde : Asuka pourra se targuer d'avoir été la seule à avoir pu me le souhaiter le jour J de vive voix !

 

SANY3225.JPGEn contemplation au bord de la laguna Capri, sous la protection du Fitz Roy 

 

Que la montagne est belle ! (17 au 19/02)

 

    El Chaltén est pour nous le point de départ d'un nouveau trek de trois jours autour de deux célèbres montagnes : le Cerro Torre et le Fitz Roy. Pour cette marche, nous nous sommes concocté un programme beaucoup plus tranquille que celui des Torres del Paine, et nous savourons d'autant plus le côté magique des dîners à la belle-étoile et des nuits de pleine lune. Car certes, le parc est fréquenté, mais bien moins que son voisin chilien.

 

DSCF0386.JPGCheveux dans le vent à l'ombre du Cerro Torre 

 

cerro TorreGlaciar Grande et Cerro Torre 

 

    Le Cerro Torre (3102 mètres) nous laisse admirer en fin de première journée ses parois verticales, dressées comme un gigantesque bras d'honneur aux randonneurs. Son ascension fut en effet longtemps considérée comme insurmontable, et il a fallu attendre l'année 1974 pour qu'un Italien du nom de Ferrari parvienne à se hisser jusqu'à son sommet. En-dessous du cerro s'étend un gigantesque glacier qui vient se jeter dans une petite lagune. A cet endroit précis, le blanc immaculé est souillé par les multiples coulées de terre que poussent le vent et les torrents, et le mastodonte gelé fait songer à un oeuf en neige saupoudré de chocolat...

 

DSCF0393a.JPGLe Glaciar Grande avec son saupoudrage chocolat, au-dessus des eaux grises de la Laguna Torre 

 

fitz-roy-1.JPGLa Laguna Piernas Blancas

 

    Au deuxième jour, les deux sommets ont décidé de reposer leurs masses de pierre sur un douillet duvet de nuages. On quitte ainsi le Cerro Torre sans pouvoir lui dire au revoir, et le Fitz Roy nous accueille en jouant à cache-cache. Mais il se découvre en soirée, et s'offre dans toute sa splendeur le troisième matin, sous un soleil magnifique. Montagne de légende et d'aventures, le Fitz Roy (3405 mètres) s'appelait originellement le Chaltén. Ce mot des indiens Tehuelches (ceux-là même qui sont à l'origine du nom de la Patagonie, « grands pieds », du fait de leur haute stature) signifie la « montagne qui fume ». En effet, les autochtones s'étonnaient du panache de nuages quasi-permanent qui entoure le sommet, tel les fumées d'un volcan au réveil (nous, on aura eu la chance de le voir sans !). Ce n'est que par la suite que F. P. Moreno, dit Perito (« l'expert ») Moreno, un des grands naturalistes et explorateurs du XIXème siècle, le rebaptisa du nom du capitaine de la flotte qui mena Charles Darwin dans la région lors de sa mission d'exploration (1834). Quant à la première ascension du Fitz Roy, elle eut lieu en 1954 par deux Français : Terray et Magnone (cocorico !).

 

fitz-roy-2.JPG

DSCF0422.JPGPics Poincenot et Fitz Roy

 

    Vol silencieux et majestueux d'un condor... Fracas lointain d'une avalanche... La contemplation du mythique sommet prête à la poésie. A ce titre je choisis Victor Segalen, pour le coup un vrai voyageur (et puis, il a donné son nom à ma faculté d'origine...) :

"Porte-moi sur tes vagues dures, mer figée, mer sans reflux ;

tempête solide enfermant le vol des nues et mes espoirs.

Et que je fixe en de justes caractères,
Montagne, toute la hauteur de ta beauté."

(extrait du poème Tempête solide paru dans Stèles – 1912).

 

 

El Chaltén, le 19/02/2011

 Guéno

 

 

Info : l'un des symboles du PN Los Glaciares où se trouve le Fitz Roy est le huemul, un cerf patagonique assez rare et en voie de disparition. Nous ne sommes malheureusement pas en mesure de vous fournir de photographies de cet animal, car il s'est montré discret malgré des heures de traque (une traque plus aisée, sur internet, devrait pouvoir vous donner un aperçu de la bête...). En revanche, nous avons découvert une huemultitude d'informations sur le cervidé en question. Bien que le fait soit totalement ignoré en France, il sert en cuisine sous forme de huemulsifiant. Par ailleurs, le trappeur égaré peut s'il le capture l'accomoder en huemul-frites ou encore en huemul marinière ! De surcroît, l'animal est la preuve des emprunts du Français à la langue tehuelche, puisqu'une étude étymologique approfondie nous permet de retrouver le mot dans diverses expressions telles "faire des huémules" (ce qui signifie attiser la rivalité, en rapport avec le caractère bagarreur de l'animal...) ou encore "tête d'huemule" (le cerf a son caractère !).  Bon, vous l'aurez compris, pour le coup on a complètement craqué !!!

A et G

 

NB : Jeu-concours, le retour (cf. article du 08/02/2011). Suite à notre "craquage" sur le huemul, nous sommes à court d'idées niveau jeux de mots... Nous vous invitons donc à en trouver d'autres (et de meilleurs), toujours sur le cervidé en question. Un jury impartial de deux personnes se réunira le 15 Mars pour distribuer 18 points (10 points au meilleur, puis 5, puis 3). Rappelons que pour l'instant, Auré est seule en tête avec 10 points.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

sylvain 23/03/2011 23:46



quelle deception guénolé ! je faisais evidemment référence à un ancien chancelier allemand !



Guéno 25/03/2011 02:05



Oula, nous étions loin du compte ! Pour ce jeu de mot sur "Helmut Kohl" qui l'a bien fait rire rétrospectivement, le jury souverain accorde finalement trois points à Sylvain



Asuka et Guéno 21/03/2011 17:03



Roulement de tambours... Voici les résultats de notre grand concours de jeux de mots  :
- 10 points à Lye pour sa "private joke" qui nous aura bien fait marrer. En souvenir de l'Humilièrothon...
- 5 points à Auré, toujours très présente, pour son magnifique Huemul Fitz Roy, qui nous a permis de découvrir Helmut Fritz !
- 3 points à Clotilde pour ses recherches notables avec ce double jeu de mots : mollets (hue)moulus et un dicton suédois que nous ignorions ("Chacun de nous porte un fou sous son manteau, mais
certains le dissimulent [disent huemul] mieux que d'autres").
- Enfin, nous avons décidé de donner 1 point imprévu à Sylvain pour son "huemul's call", sur lequel nous avons longtemps médité... pour comprendre. Il semblerait qu'il y ait un rapport avec le
cri de l'émeu, cette sorte d'autruche australienne, ou bien avec les jeux vidéos. Isn't it l'ami ?
- NB : Mag et Séb héritent de... 0 point. Ne nous accusez pas de favoritisme, le "huemulet" était trop proche de "tête d'huemule", et "huémulsion" a la même racine que "huemulsifiant". Vous ferez
mieux la prochaine fois...



Clotilde 03/03/2011 15:47



PS pour le dessin, je voulais préciser : Tu l'as AUSSI tenté en aquarelle ou en pastel gras (étalable) ? (ou
seulement en crayonné comme la version sur le site)



Guéno 21/03/2011 16:50



Et pour le chocolat (car c'est effectivement une des spécialités de El Calafate), il est original (souvent fourré au dulce de leche, aux fruits, ...), mais il ne vaut pas les chocolats suisses ou
belges. A+



Clotilde 03/03/2011 15:45



Ben moi c'est le Glaciar Grande qui me donne faim hmmmm miam !! Je dois être en manque de chocolat ...
D'ailleurs, tiens, comment il est le chocolat local ?


Sinon bien joué Asuka pour le dessin du Chaltén, canon ! J'adore avec ses petites couleurs c'est trop mignon. Tu
l'as tenté en aquarelle ou en pastel gras (étalable) ?


Pour le panache disparu, je suppose que la modification est due au changement climatique ? Ils vous ont donné
des infos ?


Et en grande connaisseuse des documentaires animaliers que je suis, je ne suis absolument pas surprise que le
huemul soit resté au chaud dans son glacier ! En cette saison, avec ses pieds huemulus, il a les mollets rompus ! ... Voilà voilààà ....


 


Enfin, c'est super chouette de vous voir crapahuter dans tous ces beaux domaines montagneux, et de voir que cela
ne vous déconnecte pas du délire moderne, car comme le dit le dicton, "chacun de nous porte un fou sous son manteau, mais certains le disent huemul mieux que d'autres".


:)


Et au fait, par rapport aux montagnes de France (Alpes et neige, Jura vert, Pyrénées rocheuses) : plus grand ?
plus chaud ? plus froid ? plus bleu ? plus rocailleux ? plus sec ? etcetera ...



Asuka 21/03/2011 16:35



Coucou ma petite Clotilde


Je te remercie de t'intéresser à mes pauvres petits dessins :) Je n'ai ni aquarelle ni pastel pour de simples questions pratiques de transport. Juste quelques mini crayons de couleur Muji* ! Les
montagnes patagonnes de la Cordillère andine ont un côté plus sauvage que nos montagnes qui sont déjà très belles pourtant. Elles surgissent de nulle part, souvent brutalement, après un virage...
Pour les températures nous avons eu la chance d'avoir un temps bien meilleur que la moyenne saisonnière donc difficile de te dire. Je t'embrasse !



sylvain 02/03/2011 21:56



Je ne suis pas étonné que vous n'ayez pu entrevoir cet espiegle animal qui ne montrera pas le bout de son nez à moins de l'appeler par un cri spécifique "l'Huemult's Call !".


=> voy a comprar laxativos por que me duele la cabeza (comprenne qui pourra) 



Guéno 21/03/2011 16:46



Là, tu ressors les vieux dossiers MDR !



Seboz 02/03/2011 18:39



Moi je dirai que ce cervidé mélange de plusieurs races peut créer une belle "Huemul-sion" entre vous et nous!


Ah ah ah.... Alors



Alix 01/03/2011 17:19



Et moi j'annonce que ce sera une fille qui gagnera le concours de jeux mots.... GOOOO Girls!


Votre blog est trop bien, je me régale à sa lecture!


bisous A&G!!



Auré 28/02/2011 21:51



Je dirai même mieux peut-être : le dernier single d'Huemul Fitz Roy!!!!!!!!


Biz à vous 2 les amours !



Auré 28/02/2011 21:37



Moi j'adore le dernier single de Huemul Fritz Ca m'éneeeeeeeerve !!!!!



Mag 28/02/2011 18:52



C'est vrai qu'à lire ce post on pense vite à Hum... En tous cas grâce à vous j'aurai vu à quoi ressemblaient ces nobles bêtes, rien à voir avec d'huemulets!